Interview: Niccolo Polli (HSBC Luxembourg) - L'initiative ESG Financial Square


Profile Linkedin de Niccolo Polli


Le groupe HSBC a annoncé son ambition de contribuer à l'édification d'une économie mondiale à zéro émission nette. Il s'est engagé à fournir des financements et des investissements pour aider à construire un avenir durable pour les entreprises et la société. HSBC l'appelle son "Business plan pour la planète" (business.hsbc.com/sustainability), dont les objectifs se résument à ces trois éléments :

  • Atteindre le zéro net dans les opérations et la chaîne d'approvisionnement de HSBC d'ici 2030 ;

  • Consacrer 750 - 1000 milliards de dollars de financement et d'investissement d'ici 2030 pour assister les clients dans leur transition ;

  • Débloquer des solutions climatiques pour la nouvelle génération.

L'année dernière, pour la deuxième fois consécutive, le groupe s’est vu désigner par Euromoney le titre de « Meilleure banque mondiale pour le financement durable ». Cette année, HSBC s'est engagé à éliminer progressivement le financement du charbon d'ici 2030 - pour les pays de l'UE et de l'OCDE - et d'ici 2040 pour le reste du monde.



Comment vous êtes-vous décidé à sponsoriser l'initiative "ESG Financial Square" ?


Père de trois jeunes enfants, je suis devenu leur professeur de sport l’année dernière, pendant la période de confinement. Nous faisions de longues promenades à vélo à travers le Luxembourg, et cela nous a rapprochés de la nature. J’ai éprouvé une forme d’émerveillement à voir, sentir et entendre à quel point la nature s'épanouissait au moment où l'humanité prenait une pause collective.


A ce moment, j’ai réalisé ce que nous pouvions faire : tous ensemble, nous pouvons endiguer le réchauffement climatique et réellement changer les choses. J'ai également compris qu'il ne serait pas facile de maintenir ce niveau d'impact une fois la vague du COVID-19 retombée. A en entendre mes collègues, beaucoup ont vécu une prise de conscience similaire et une ambition commune est apparue au sein de notre équipe de direction pour faire vraiment la différence.


Nous avons convenus d'agir à plusieurs niveaux : sensibiliser aux problématiques et aux solutions, adopter des engagements spécifiques pour HSBC Luxembourg, développer et déployer des solutions clients pour les aider à faire la transition vers un avenir sans émissions de carbone. Le parrainage de ESG Square s'inscrit dans l’esprit de la sensibilisation aux problématiques, aux acteurs et aux solutions.


Le changement climatique constituera un sujet déterminant dans les décennies à venir et on se souviendra de nos actions pour en atténuer l'impact... mais aussi de notre éventuelle inaction.





Que peut-on attendre de cette initiative ?


Il se passe tellement de choses dans le milieu de la finance durable et de l'ESG qu'il devient difficile de se tenir au courant, et de comprendre tout ce qui se passe et ce qui est vraiment important.

ESG Square s'inscrit dans ce contexte, en proposant de devenir un guide unique au monde de l’ESG et de la durabilité au Luxembourg, en établissant une structure, en supprimant le « bruit » et en se concentrant sur les questions et les développements essentiels autour de cette thématique. ESG Square observe les acteurs clés et fournira un contenu pertinent sur :

- Qui fait quoi et comment cela s'intègre dans l'écosystème luxembourgeois

- Quels engagements ont été pris et par qui

- Les nouvelles initiatives à l'horizon

- Les solutions concrètes à envisager par les individus ou les entreprises

- Des analyses et des articles d'opinion nourrissant la réflexion



Jusqu’où s’engage HSBC Luxembourg ?


Aussi bien en tant que père qu’en tant que dirigeant d'une banque, je me sens tenu de m’assurer que nous "reconstruisions mieux" et ne revenions pas simplement, par défaut, à nos anciennes habitudes. En tant qu'individu, j'ai calculé ma propre empreinte carbone et je me suis engagé à prendre des mesures pour la réduire. En tant que PDG local, j’occupe une position privilégiée pour amplifier mon impact en intégrant les considérations ESG dans toutes les facettes de nos opérations, y compris les décisions d'allocation de capital pour favoriser des activités plus neutres en carbone.


Notre équipe de direction s'est accordée pour travailler à trois niveaux.

Empreinte : réduire l'empreinte carbone de HSBC (et de sa chaine de fournisseurs) à zéro d’ici 2030 et encourager nos employés à connaître leur propre empreinte et à s'engager à la réduire.


Clients : fournir des solutions pour les entreprises souhaitant abandonner leurs activités à forte intensité de carbone, et pour les particuliers désirant aligner leurs investissements sur l'impact recherché. Nous n'avons pas encore fixé d'objectifs précis mais nous prévoyons de le faire dans le courant de l'année.


Éducation : sensibiliser non seulement aux problématiques mais aussi aux solutions, par le biais de formations régulières, d'analyses, de communication et de partage des meilleures pratiques.


Aussi bien en tant que père qu’en tant que dirigeant d'une banque, je me sens tenu de m’assurer que nous "reconstruisions mieux" et ne revenions pas simplement, par défaut, à nos anciennes habitudes.

Quel message clé adressez-vous à nos lecteurs ?


Tout d'abord, que la durabilité est vecteur de profitabilité. Accomplir les choses de manière durable et prendre en compte l'impact environnemental ne s’oppose pas à la gestion d'une entreprise commercialement viable. Au contraire, c'est devenu de plus en plus courant et cela représente, dans de nombreux cas, l'option la plus rentable :

- L'enquête Navigator* de HSBC montre que 86 % des sociétés prévoient une augmentation de leur chiffre d'affaires au cours de l'année prochaine, grâce à une plus grande attention portée à la durabilité.

- L'indice ESG S&P 500 a surpassé l'indice S&P 500 au cours des 3 dernières années.

- Beaucoup d'entreprises ayant investi de manière soutenue, de manière pérenne, dans des alternatives plus écologiques (par exemple Iberdrola ou Tesla) ont obtenu de meilleurs résultats que leurs homologues présentant un profil moins durable ;

- Les fonds durables mondiaux ont enregistré des entrées de près de 50 milliards de dollars au cours du premier trimestre 2020, tandis que le marché plus large a connu des sorties de près de 390 milliards de dollars.


Ensuite, qu'ensemble nous pouvons y parvenir. Nous devons travailler collectivement de façon positive et nous y atteler, pour nos enfants, notre bien-être, nos employés et nos actionnaires. J'espère donc que beaucoup de vos lecteurs se joindront à nous dans la métaphore « ESG Square » et partageront leurs histoires et leurs solutions ; qu’ils se tiendront informés et informeront ; qu’ils se laisseront inspirer et inspireront. Ensemble, nous réussirons.


* Enquête annuelle auprès de plus de 10 000 entreprises réparties dans 39 pays, marchés et territoires.